Designer’s days – Essences

06/04/2012

La collection « Essences » conçue par Jean Nouvel est le pari de redynamiser l’industrie du meuble en Périgord à travers la création contemporaine. C’est un pari de qualité par l’usage du bois massif, de transmission des savoir- faire, de soutien à l’économie locale (bois, artisanat, négoce). Initiée, à partir d’un modèle de table, de caissons, de plateaux et de boites , de même dimensions et déclinés dans plusieurs essences de bois locaux ( frène, chêne, merisier, noyer, cèdre, pin, bouleau) la collection sera progressivement étendue dans les mois à venir à d’autres typologies de mobiliers.

« Il ne s’agit pas seulement de l’essence du bois, mais de l’essence des choses : d’une table, du toucher, de la noblesse d’un matériau, d’un assemblage. Il me semble urgent de retrouver l’essence des choses, de s’opposer à l’époque du « canada dry », c’est-à-dire de l’élimination de toutes les essences. Je crois à la modernité du bois. Un objet doit correspondre à une série de sensations, à la logique d’un matériau, d’un programme, des proportions : des qualités qu’avaient naturellement les objets anciens, doivent se retrouver, car elles sont essentielles, dans des objets correspondant à notre mode de vie, à l’évolution de l’esthétique du monde : ce sont les témoins de l’époque. Il y a aussi l’expression d’un aboutissement et d’un raffinement ; de la logique des proportions surgit une évidence : l’objet est beau en soi, il ne doit son élégance à aucune prouesse technique. Il s’approche de l’objet d’art.Il a un toucher, une odeur, une couleur, une esthétique : la douceur du bois est inouie. La collection suggère l’hyper-sensorialité du bois, sa tactilité. On a beaucoup travaillé avec Eric Rouchon à montrer les veines du bois, à adoucir les angles , à lisser les surfaces, Il nous reste encore beaucoup à apprendre ; en développant cette collection avec lui et son équipe de compagnons, nous espérons retrouver pour les réinterpréter et les radicaliser dans des formes contemporaines, des techniques de sélection, d’assemblages et de finition des bois. Les assemblages savants qui créent des anomalies font les petits raffinements et la singularité du projet. Cette collection est une démonstration : elle fait comprendre la différence entre les essences de bois et a en ce sens une valeur pédagogique . Elle procède de manière sérielle : une même table est déclinée dans les mêmes proportions mais dans différentes essences : bouleau, chêne, cèdre, merisier, pin, frêne, noyer ; le frêne est le plus clair et le plus égal, le noyer est leplus sombre mais peut comporter beaucoup de variations, l’odeur du cèdre, veiné de gris est puissante, etc … Se découvrent ainsi et sans qu’elles soient estompées par un vernis ou une teinture, les variations et les rythmes naturels du bois. Chaque bois a un mode de finition, correspondant à son esthétique. Chaque objet est précieux, réfère à une notion d’ultra-raffinement. Il exprime notamment par ses assemblages une culture toujours vivante. Les objets sont monolithiques, mono matières, les assemblages varient en fonction de la fonctionnalité de chaque objet. Ils révèlent la « masse » du bois. Ils sont émotionnels en ce sens. En terme de typologie, une série de tables, déclinées en 7 essences de bois du Périgord est le point de départ du projet. Les tables sont les supports d’objets apports : caissons et petites boites qui s’empilent pour cette avant-première, et que viendront compléter dans les mois à venir de nouveaux objets pour créer rapidement une véritable collection.» Jean Nouvel

Dernières actualités

Meilleurs voeux 2017 !

FIAC Hors les murs

Flammarion – les arts decoratifs

Molteni / unifor Flagshipstore