cèdres et cloud – parador

01/06/2011

Retrouver dans la mémoire photographique des « impressions », des «vibrations » pour évoquer l’ombre et la lumière. Choisir deux moments symboliques, suggestifs, exemplaires d’une démarche poétique, pour deux projets de texture lumineuse.

Le cèdre
L’image est en contre-jour, floue et brumeuse. Il s’agit du cèdre du Liban planté par Chateaubriand en 1823, et autour duquel Jean Nouvel a conçu le projet de la Fondation Cartier. L’image est zoomée, pixellisée recadrée, puis divisée en 10 rectangles qui servent de base au tapis. Il ne reste de l’original que des suggestions. Les images s’enchainent subtilement et forment un tissage, qui peut se combiner dans des variations infinies.
Lauréat du prix AIT Award en 2011

Cloud
Le soleil traverse les vitrages colorés et vient se fondre dans les reflets du sol noir et luisant de la tour Agbar. L’image recadrée et zoomée, devient texture.

Dernières actualités

Exposition Objets, mes amis – artmonte-carlo

Meilleurs voeux 2017 !

FIAC Hors les murs

Flammarion – les arts decoratifs